Troubles du spectre de l’autisme (TSA)

Définition générale

Le trouble autistique, communément appelé l’autisme, est un trouble neurodéveloppemental qui découle d’un dysfonctionnement du cerveau (Autism Society Canada, 2007). Dans le DSM-IV-TR, l’autisme ainsi que le syndrome d’Asperger, le trouble envahissant du développement non spécifié (TED-NS), le syndrome de Rett et le trouble désintégratif de l’enfance font partie de la catégorie troubles envahissants du développement (TED). Cependant, il est à noter que la tendance actuelle dans la littérature est d’utiliser l’expression «troubles du spectre autistique» (TSA), qui est d’ailleurs proposé comme nouvelle catégorie diagnostique dans le DSM-V en remplacement de celle des TED. Selon la proposition actuelle, le TSA regrouperait un ensemble de troubles neurodéveloppementaux complexes caractérisés par des atteintes qualitatives sur les plans de la communication et des interactions sociales, par la présence de comportements inhabituels ainsi que des activités/intérêts restreints, répétitifs et stéréotypés (American Psychiatric Association, 2012; Autism Society Canada, 2007; Autism Speaks, 2012; Shangraw, 2007). Ces comportements stéréotypés incluent l’auto-stimulation telle le battement des bras ou des mains (flapping) qui se produit lorsque l’enfant est anxieux, face à une nouvelle situation ou dans le contexte d’un nouvel apprentissage. Une déficience intellectuelle (DI)  plus ou moins sévère peut accompagner l’autisme (Autism Speaks, 2012).

La notion de troubles du spectre autistique réfère aux différents niveaux de sévérité de l’atteinte et d’intensité des symptômes qui sont possibles. Cette notion évoque également la variation dans la nature et la quantité de soutien requis par l’individu et dans son fonctionnement quotidien (American Psychiatric Association, 2012; Autism Society Canada, 2007). En effet, le tableau clinique des TSA peut grandement varier selon le niveau de langage, l’âge, les capacités cognitives et la présence de conditions associées (American Psychiatric Association, 2012; Canchild Center for Childhood Disability Research, 2012; Nachshen et al., 2008) puisque chacun présente un agencement unique de signes et symptômes en lien avec les critères diagnostiques, avec des degrés de sévérité variables (Association des médecins psychiatres du Québec, 2012). Par exemple, les enfants atteints d’autisme, la forme la plus grave des TSA, présentent la triade de symptômes mentionnés ci-haut, mais à des degrés différents. Les enfants ayant le syndrome d’Asperger, quant à eux, ont tendance à avoir des difficultés davantage au niveau du langage expressif que dans la production ou la compréhension du langage. De plus, ce diagnostic est incompatible avec la présence d’une DI. En ce qui concerne les enfants ayant un TED-NS, ils répondent généralement aux trois critères, mais à des niveaux insuffisants pour justifier un diagnostic d’autisme ou de syndrome d’Asperger (Nachshen et al., 2008). Chaque individu ayant un TSA est unique et présente, en plus de ses difficultés, des habiletés diverses, notamment aux niveaux de la mémoire, des capacités visuelles et des fonctions non-verbales (Autism Canada Foundation, 2011). Certains possèdent une intelligence supérieure à la moyenne tandis que d’autres ne peuvent fonctionner de façon indépendante au quotidien (Autism Speaks, 2012). Il est donc important de ne pas uniquement se fier au diagnostic étant donné l’étendue des troubles et leurs manifestations.

Les principales difficultés présentes chez une personne ayant un TSA incluent (Autism Canada Foundation, 2011):

  • des difficultés langagières
  • un manque d’intérêt pour l’environnement
  • des problèmes de comportement
  • un manque d’intérêt pour les interactions sociales
  • une rigidité importante

Puisque les TSA sont des troubles neurodéveloppementaux, ils sont présents, par définition, dès la naissance. Toutefois, les signes et symptômes deviennent généralement plus apparents entre 12 et 36 mois (Nachshen et al., 2008; Shangraw, 2007). L’identification précoce devient un enjeu important puisque malgré l’impossibilité de «guérir» l’autisme, l’intervention précoce (dans les 5 premières années de vie lorsque la plasticité cérébrale est importante) pourrait significativement améliorer le fonctionnement de la plupart des enfants atteints (Autism Speaks, 2012; Nachshen et al., 2008). Afin de favoriser la détection ainsi que l’intervention précoces, plusieurs stratégies gouvernementales (financement, services, programmes) ont été mises en place suite à des études nationales sur l’autisme démontrant l’ampleur du problème. En ce sens la surveillance continue du développement des enfants lors de leurs visites médicales de routine est essentielle (Nachshen et al., 2008).

Critères diagnostiques
Catégorisation/classification
Étiologie
Principaux troubles associés et quelques données épidémiologiques
Signes d’appel

Quelques ressources

Sites :
Liens vers les nouveaux critères diagnostiques proposés dans le DSM-V
http://www.dsm5.org/ProposedRevision/Pages/proposedrevision.aspx?rid=94#

Liens vers Autisme Montréal
http://www.autisme-montreal.com/home.php?page=48.1

Liens vers la fédération québécoise de l’autisme
http://www.autisme.qc.ca/

Liens vers la Société canadienne de l’autisme
http://www.autismsocietycanada.ca/

Liens vers la fondation canadienne de l’autisme
http://www.autismcanada.org/

Liens vers Autism Speaks
http://www.autismspeaks.ca/

Liens vers une école spécialisée («À pas de géant»)http://www.giantstepsmontreal.com/index/page/id/6

Références scientifiques

American Psychiatric Association. (2012). A 05 Autism Spectrum Disorder. Récupéré le 20 mai 2012 de http://www.dsm5.org/ProposedRevision/Pages/proposedrevision.aspx?rid=94

Association des médecins psychiatres du Québec. (2012). L’autisme. Récupéré le 17 juillet 2012 de http://www.ampq.org/index.cfm?p=page&id=123

Autism Canada Foundation. (2011). About Autism. Récupéré le 16 juillet 2012 de http://www.autismcanada.org/aboutautism/characteristics.html

Autism Society Canada. (2007). What is autism spectrum disorder? (pp. 2).

Autism Speaks. (2012). What is Autism? Récupéré le 10 juillet 2012 de http://www.autismspeaks.org/what-autism

Canchild Center for Childhood Disability Research. (2012). About Autism Spectrum Disorders. Récupéré le 27 juin 2012 de http://www.canchild.ca/en/childrenfamilies/autism_spectrum_disorders.asp

Centers for Disease Control and Prevention. (2012). Prevalence of Autism Spectrum Disorders – Autism and Developmental Disabilities Monitoring Network, 14 Sites, United States, 2008 Morbidity and Mortality Weekly Report (MMWR)- Surveillance Summaries, 61(3), 1-19.

Constantino, J., Zhang, Y., Frazier, T., Abbacchi, A., & Law, P. (2010). Sibling recurrence and the genetic epidemiology of autism. The American journal of psychiatry, 167(11), 1349-1356.

Munir, K. M., Friedman, S. L., Wilska, M. L., & Szymanski, L. S. (2008). Childhood Disorders: Intellectual Disability. Dans A. Tasman, J. Kay, J. A. Lieberman, M. B. First & M. Maj (Éds.), Psychiatry (3e éd.) (pp. 689-746): John Wiley & Sons, Ltd.

Nachshen, J., Garcin, N., Moxness, K., Tremblay, Y., Hutchinson, P., Lachance, A., et al. (2008). Guide des pratiques exemplaires canadiennes en matière de dépistage, d’évaluation et de diagnostic des troubles du spectre de l’autisme chez les enfants en bas âge (pp. 1-98). Montréal: Miriam Fondation, Montréal, Québec.

Santé Canada. (2011). Troubles du spectre autistique (TSA). Récupéré le 9 juillet 2012 de http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/diseases-maladies/asd-ted-fra.php#myr

Shangraw, K. (2007). Autism Spectrum Disorder. Dans Ben J. Atchison & Diane K. Dirette (Éds.), Conditions in Occupational Therapy (pp. 23-49). Baltimore: Lippincott Williams & Wilkins.

SPD Foundation. (2010). About SPD. Récupéré le 10 juillet 2012 de http://www.spdnetwork.org/about-sensory-processing-disorder.html#top

The Child and Adolescent Health Measurement Initiative. (2012). Data Resource Center for Child and Adolescent Health. Récupéré le 16 juillet 2012 de http://childhealthdata.org/browse/survey/results?q=1872